L' IVG

Toute femme enceinte, y compris mineure, qui ne souhaite pas poursuivre une grossesse peut en demander l'interruption.

Plusieurs étapes doivent être respectées, avant et après l'intervention.

Deux méthodes d'IVG existent, la technique utilisée dépend du terme de votre grossesse et de votre choix entre les deux méthodes:

  • l'IVG instrumentale ou chirurgicale : avant 14 semaines d’aménorrhées (SA) ou 12 semaines de grossesse.
  • l'IVG médicamenteuse : avant 7 semaines d’aménorrhée (SA) ou 5 semaines de grossesse. En établissement de santé, ce délai peut être prolongé jusqu'à 9 semaines d’aménorrhées (SA) ou 7 semaines de grossesse.

A noter : le nombre de semaines d'aménorrhées (SA) = nombre de semaines à partir du premier jour des dernières règles

Si vous êtes mineure

Vous pouvez choisir de demander le consentement de vos parents ou de votre représentant légal et ainsi être accompagnée dans votre démarche d'IVG.

Si vous souhaitez garder le secret, l'IVG est pratiquée à votre seule demande. Dans ce cas, vous devez vous faire accompagner dans votre démarche par une personne majeure de votre choix.

À noter : si vous êtes mineure et que vous avez le consentement de vos parents, vous bénéficiez de leur couverture sociale. Sinon, l'IVG est prise en charge à 100 % sans avance de frais.  

Où le réaliser?

  • En établissement de santé (hôpital ou clinique)
  • En cabinet de ville (gynécologue, médecin généraliste ou sage-femme)
  • En centre de planification ou en centre de santé

 

Les démarches à effectuer

Pour la 1ère consultation, vous pouvez vous adresser à un médecin ou à une sage-femme de votre choix.

  • Vous faites votre demande d'interruption de la grossesse
  • Vous recevez des informations orales et un guide sur l'IVG
  • Le médecin ou la sage-femme vous propose un entretien psycho-social (obligatoire si vous êtes mineure)
  • Les différents moyens de contraception sont exposés et discutés

A noter : aucun délai de réflexion obligatoire n’est nécessaire entre la 1ère consultation et l’IVG.

 

Les examens nécessaires

  • Une échographie de datation (par voie abdominale ou intra vaginale) : permet de localiser la grossesse et établir le nombre de semaines de grossesse.
  • Une prise de sang pour déterminer votre groupe sanguin (si vous n’avez pas déjà une carte de groupe sanguin en votre possession) et un dépistage des infections sexuellement transmissibles vous seront proposés par la même occasion.

L' IVG médicamenteuse

La technique médicamenteuse consiste à prendre 2 médicaments (le 1er servant à interrompre la grossesse et le 2nd à provoquer des contractions et l'expulsion du contenu de l’utérus).

~Le 1er médicament est pris en présence du médecin ou de la sage-femme au cours d'une consultation.

~Le 2nd est pris 36h à 48h plus tard en consultation ou à votre domicile.

Votre médecin ou votre sage femme vous prescrira un anti-douleur à prendre ce jour-là pour diminuer la sensation des contractions de l'utérus (souvent décrites comme de fortes douleurs de règles).

Les saignements peuvent être abondants le jour de la prise de ce médicament et le jour suivant puis diminuent pour se stopper au bout d'une semaine ou quinze jours, la plupart du temps.

Il est fortement recommandé ce jour-là d'être accompagnée d'une personne qui est au courant de l'IVG, qui pourra vous accompagner aux urgences en cas de complications (des saignements trop abondants par exemple). Un arrêt de travail peut vous être prescrit par un médecin.

L' IVG chirurgicale

La technique chirurgicale consiste en une aspiration, précédée d'une dilatation du col de l'utérus. L'ouverture du col utérin peut être facilitée par l'administration d'un médicament avant l’opération.

L'intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale. Vous choisissez avec l'aide du médecin le mode d'anesthésie le plus adapté à votre situation.

L'hospitalisation dure en général quelques heures, mais l'intervention au bloc opératoire dure moins de 15 minutes.

Les saignements sont peu abondants en général et peuvent durer entre une semaine et quinze jours.

L' après

Une visite de contrôle doit intervenir entre le 14e et le 21e jour après l'intervention chirurgicale ou médicamenteuse. Elle permet de s'assurer qu'il n'existe pas de complication, que la méthode est un succès.

Le moyen de contraception que vous avez choisi est à nouveau discuté pour évaluer qu’il vous correspond le mieux.

 

Le coût

L'IVG est prise en charge à 100 % dans le cadre d'un tarif forfaitaire et avec dispense totale d'avance de frais pour :

 

 

ATTENTION: il existe des sites d'information sur l'IVG trompeurs. Par exemple, le site "www.ivg.net" se présente comme un "centre national d'écoute anonyme et gratuit" et comme "centre de documentation médicale sur l'avortement". Il propose en outre un numéro vert d'écoute. Cependant, l'association qui édite ce site n'a rien d'officiel. Pire, on trouve presque exclusivement des témoignages négatifs sur l'IVG ainsi que des études sur les "troubles psychologiques" liés à celle-ci.  

 

 

Lien utile: